L’art de se remettre en selle après une rupture

L’art de se remettre en selle après une rupture

Je me rappelle bien que je lui ai dit «  j’espère que tu trouveras quelqu’un qui ne se vexera jamais ». Il a répondu « je ne cherche pas à me remettre avec quelqu’un». Du tac-au-tac je lui ai répondu « et ben moi je ne veux pas rester seule ». C’est sorti tout seul. D’une part pour qu’il sache que ce n’est pas mon genre d’attendre le prince charmant. Et peut-être aussi pour le faire réagir, qu’il se rende compte qu’il pouvait me perdre définitivement.

Visiblement il n’en a rien à battre. Et non seulement il s’en fout, mais il ment quand il dit qu’il ne cherche personne. La preuve c’est qu’une semaine après cette déclaration droit dans les yeux il était sur Meetic.  Avec le même profil en plus. C’est bizarre quand même. Il ne se demande pas s’il va me voir sur le site ? Ou ce que je vais en penser ? Il ne se cache même pas, il ne change pas de profil.

Le choc que ça m’a fait de le voir sur le site. Le choc de réaliser qu’il mentait quand il disait qu’il ne cherchait personne. Bien sûr que je l’ai cru.

Mais pourquoi va-t-il sur Meetic ? pour ne plus penser à moi ? parce qu’il se sent seul ? pour toutes ces raisons. Pour les mêmes raisons que moi j’imagine. Il tourne en rond dans sa tête, mais il ne m’appelle pas pour autant. Il ne cherche pas à renouer le dialogue.

Il faut aussi que je l’admette : je l’ai dit, je l’ai pensé, je l’ai même écrit, pendant qu’on était encore ensemble : faire des activités, pour faire des rencontres, espérer que je vais rencontrer mieux ailleurs. Je m’emmerdais avec lui : il venait, il s’installait devant la télé, il parlait de SON boulot, SES gosses. Il n’a pas d’amis, pas de famille, il ne prenait aucune d’initiative pour sortir. Toujours très passif.

Je lui avais dit que c’était facile de rencontrer des gens, mais que c’était difficile de rencontrer quelqu’un qui nous plait vraiment. Quelqu’un vers qui on a une vraie attirance émotionnelle, intellectuelle et des valeurs communes. Il doit suivre mon conseil alors. Car l’autre jour, trois semaines après qu’il soit parti, il m’a envoyé un message via Meetic :

– Bonjour, pas facile de se lancer sur ce site. Je serais enchanté de faire ta connaissance. Comme toi, je n’ai pas mis de photos. De mon côté, c’est en raison de ma profession. Je t’expliquerai. Au plaisir donc de pouvoir échanger. Terminator

– Bonjour, pourquoi « pas facile de se lancer »? Tu n’as pas beaucoup d’expérience en la matière?! Léa Ricot

– Bonjour Léa, non je n’ai pas d’expérience sur ces sites de rencontre qui sont de bons outils de mise en relation mais ne restent que « virtuels ». Je m’y étais inscrit il y a de longs mois pour tester mais finalement je n’étais pas prêt pour m’engager dans une nouvelle relation. Et toi, contente de ce site? Terminator

– Oui, assez contente. J’ai rencontré des gens sympas. Et toi, tu as rencontré des filles, récemment ou il y a plusieurs mois? Quelles sont tes attentes?

(NdlR : je pensais pouvoir lui tirer les vers du nez, et apprendre sur ce qui ne lui avait pas plu dans la relation)

– Bon ben c’est cool alors…De mon côté, c’est la première fois que je me lance. Je vois que j’ai affaire par contre à une expérimentée 🙂 Je prendrai mon temps pour trouver quelqu’un qui me correspond. Et après, on verra…

Je n’ai jamais répondu. D’une part parce qu’il n’y avait rien à répondre, il n’y avait aucune questions, comme d’hab, il est incapable de relancer une conversation. D’autre part, j’étais estomaqué de sa réponse : « la première fois qu’il se lance »… okay théoriquement il ne me connait pas. Mais il ment. Il n’assume pas d’avoir déjà rencontré quelqu’un sur Meetic. Peut-être même qu’il en a honte. Il est prêt à recommencer une histoire en prétendant qu’il n’a jamais rencontré par l’intermédiaire d’un site de rencontre. Je peux comprendre qu’il soit discret, mais de là à mentir…

Et donc ne pas répondre était bien la seule chose à faire pour qu’il ait un minimum les boules. Le silence est le pire. Enfin je trouve. Mais une fois qu’on maitrise le truc, c’est assez simple. Il suffit d’oublier la personne, qu’elle ne vous obsède plus. Que vous ne soyez plus à attendre le moindre signe, et à échafauder toute sorte de plans pour la recroiser.

Le droit à l’oubli, le devoir d’oubli. Oui je sais, plus facile à dire qu’à faire…

Je lui ai souhaité qu’il en rencontre des nanas, pas ouvertement évidemment. Je pense qu’il s’imagine qu’on va l’aimer simplement pour ce qu’il est, sans qu’il ne fasse d’effort pour la personne, ou alors en faisant des cadeaux. Il a une haute opinion de lui-même, et du coup, ce sera très dur pour l’ego de se prendre des râteaux. Il s’imagine invincible et très beau gosse.  –Bon ok il est beau gosse–. Mais même les beaux gosses se prennent des râteaux. Pourquoi ? parce qu’ils sélectionnent, ils recherchent le meilleur rapport qualité prix. Donc maintenant je lui souhaite de rencontrer des nanas qui lui plaisent et de se prendre des méga-rateaux. Si j’avais une poupée vaudou, des compétences en magie noire et de quelconques pouvoirs en la matière, je lui ferais une petite séance toutes les semaines.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *