Flatter son ego

Flatter son ego

La première clé de la séduction est de maîtriser notre propre discours qui aura tendance à trop nous dévoiler, nous et notre petite vie. C’est naturel, nous sommes tous narcissiques, à différents degrés.  Cela nous rend plus réceptifs à ceux qui partagent nos propres goûts, nos opinions et nos expériences. Il faut donc utiliser cette tendance naturelle, et se focaliser sur le narcissisme de notre cible pour la faire sortir de sa coquille. Renvoie lui une image flatteuse, aimable, sexy. Flatte son ego. Fasciné par sa propre image, détendu, il s’intéressera forcément à toi.

Les gens adorent parler d’eux mêmes, c’est très souvent leur sujet favori. Il est très facile de repérer celui qui a besoin de parler à un psy. Il suffit de poser quelques questions et de mesurer mentalement le temps de réponse. Si celle-ci est longue et détaillée, c’est qu’il a clairement besoin de se confier. Rien de plus simple que de passer alors pour une oreille attentive, une épaule sur laquelle pleurer. Si c’est ton trip, continue, le fruit est déjà mûr.

L’idée ensuite est de le distraire de ses idées noires, de le sortir de sa routine quotidienne, de bien lui faire comprendre que tu es là pour le distraire et lui faire plaisir. La flatterie est redoutable une fois qu’on a repérer le talon d’Achille de quelqu’un. Il faut donc cibler le compliment. Une fois détectés, les besoins de reconnaissance sur telle ou telle qualité, les fantasmes sur un talent en particulier, il suffit d’appuyer là où ça fait plaisir. Flatter un mec, surtout si c’est dit avec la plus grande candeur et sincérité du monde, le mettra en confiance voire même complètement aveugle à toutes manœuvres de manipulation.

Une autre manière de détendre un mec est de se calquer sur ses humeurs, s’adapter à ses goûts, jouer son jeux. Il sera rassuré et se sentira validé. Il y a de fortes chances qu’il ne se rendra même pas compte du manège et verra simplement que vous êtes sur la « même longueur d’onde ».

Le risque est que la flatterie va devenir banale, comme un dû. Ou pire qu’elle traduise de manière trop évidente un désir excessif de plaire, si évident d’un manque de confiance en soi…

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *